7 questions à propos de la respiration

Il arrive fréquemment que l’on me pose des questions sur mon activité et/ou mes ouvrages. J’ai choisi de répondre à 7 questions qui m’ont récemment été posées :

1 Pourquoi écrire à propos de la respiration alors que plusieurs ouvrages sont récemment sortis sur le sujet ?

Il faut croire que la respiration est un sujet inspirant à bien des égards. Je crois qu’au cœur de nos préoccupations actuelles de retour à soi, choisi ou forcé, nous nous confrontons à ce qui se vit en nous. Il nous est plus compliqué de sortir à plusieurs, d’emplir notre temps avec des activités sportives ou autres… Alors nous sommes plus tournés vers nous et nous nous entendons. C’est sans doute un des plus merveilleux bienfaits de ce moment particulier que nous partageons tous. Nous poser avec nous-mêmes, nos choix, nos aspirations, nos envies nouvelles, nos essences-ciel.
La respiration est au cœur même de nos fonctions vitales, sans elle, pas de vie, avec elle, une vie meilleure, plus douce et plus vivifiante…
C’est ce qui m’a donné envie de parler de notre souffle, d’en comprendre les rouages, les avantages à respirer mieux, à porter un regard, une attention particulière à ce qui nous fait vivre.

2 Qu’est-ce qui vous parle dans la respiration ?

Dans mon métier de sophrologue, la respiration est un outil majeur que j’ai appris à explorer, à utiliser, à maitriser et à partager. Je le fais dans mon cabinet parisien ou dans des centres de préventions, des écoles petites et grandes, et dans des entreprises engagées dans le bien-être de leurs collaborateurs.
La respiration me parle parce que j’en mesure chaque jour sur moi-même et sur les autres l’efficacité, la justesse. Mon expérience me montre que la façon dont une personne respire explique son rapport à la vie, à ses émotions, à sa posture face à elle et face aux autres. J’ai ainsi compris qu’en changeant l’approche à notre propre respiration nous changeons notre approche à nous -même et à tout ce qui nous entoure.

3 A quoi ça sert de savoir « bien respirer » ?

Tout d’abord, respirer librement permet à tout l’organisme de profiter d’une bonne oxygénation, c’est vital pour chacune des cellules qui nous constitue : respirer fait circuler la vie en nous.
Avec une respiration maitrisée, libérée ou approfondie, selon nos besoins du moment, nous pouvons dépasser nombre de blocages qui sont inscrits dans notre corps par nos émotions et nos pensées. Agir sur notre souffle nous permet d’agir sur notre vie.

4 Que peut-on découvrir à respirant différemment ?

En sachant moduler notre respiration, nous découvrons par nos ressentis tout ce qui nous est possible. Avec une respiration haute, fermée, bloquée, saccadée, c’est comme si tout en nous était fermé, bloqué, saccadé. Imaginons dès lors ce qui peut nous arriver avec une respiration ample, fluide, régulière et profonde…

5 Apprend-on à respirer ?

La respiration est naturelle au corps. Un bébé qui vient au monde respire déjà pleinement ! Puis, nous changeons notre façon de respirer sans nous en apercevoir vraiment. Cela naît au fil des difficultés de la vie, des contraintes d’éducation – tiens-toi droit, rentre le ventre, ne montre rien de ce que tu ressens… – , de la rigidité de nos postures de travail, de la droiture de nos vêtements autour de la sangle abdominale et de la poitrine, de nos émotions persistantes, etc.
Je rencontre nombre de personnes qui me disent sentir que leur respiration est difficile. Aucune fatalité là-dedans : nous pouvons réapprendre à respirer à tout âge ! Guidé par des sophrologues, la pratique du yoga, du qi gong ou du tai chi.

6 Qu’est-ce que la respiration consciente ?

La respiration est une fonction vitale automatique de notre corps : nous ne réfléchissons pas, elle s’effectue en dehors de notre volonté.
La respiration consciente est comme l’acte de méditer : revenir à ce qui est déjà là, écouter, sentir, laisser vivre. Dès lors que nous regardons notre respiration, elle se modifie, je dis en souriant que c’est parce qu’elle est timide… En réalité, quelque chose en nous sait déjà apaiser, réguler, approfondir notre souffle. C’est ce que notre corps fait lorsque nous dormons par exemple.
Ramener de la conscience dans notre respiration (la respiration consciente), c’est l’observer pour lui ou pour nous permettre de la modifier.
La respiration consciente montre des bénéfices immédiatement.

7 Pouvez-vous proposer un outil respiratoire simple à pratiquer tout de suite et en toute discrétion ?

Mais oui ! Posez votre regard au loin et ramener doucement votre attention vers votre souffle : vous pratiquez la respiration consciente. Ressentez ses effets. Si votre attention voyage, ramenez-la vers votre respiration.
Au bout de quelques instants, cherchez à étirer délicatement votre souffle. Allongez votre temps d’inspiration en même temps que celui de votre expiration. : vous jouez avec votre souffle. Vous lui donnez plus d’espace, sentez comment votre corps répond.

Le Petit Livre de la Respiration paru aux Editions First sort en librairie le 16 septembre 2021

Vous voulez apprendre à mieux respirer ?

Vous aimerez lire aussi

La Ménopause

/

Le Bonheur

/

Le Deuil

/