Récupération sportive

Qui veut aller loin, ménage sa monture

La récupération du sportif, pensons-nous, est uniquement réservée pour « après » l’effort

C’est sans aucun doute vrai, les entraîneurs et les coaches parlent de faire récupérer le corps, le laisser souffler, le préparer à l’épreuve suivante dans les meilleures conditions.

N’étant ni entraîneur, ni coach, et surtout pas trop sportive, je n’irais pas les contredire !

En revanche, je suis sophrologue,  et à ce titre je voudrais aussi parler de récupération.

De mon point de vue, le sport à haut niveau participe à l’usure du corps

Personne n’ignore plus que certains sportifs font usage de produits dopant pour aider leur organisme à donner son maximum – et parfois au-delà-.
Et puisque je suis sophrologue, j’ai des outils qui passent par le corps pour ramener l’équilibre.

Et quand j’évoque la récupération des sportifs, je parle aussi de celle à faire « AVANT » l’effort

Je parle du moment où la compétition approche et que le mental doit tenir, tout aussi bien que le corps qui doit dormir paisiblement, pour recharger ses batteries.
Je parle de ce moment où l’inquiétude est présente parfois, où le doute peut venir planer, au loin… Je parle de ce moment où il arrive que le corps commence à trahir, à montrer plus de faiblesse, à laisser parler la douleur, à laisser survenir la déchirure

Ce moment où le corps parle… Il faut l’entendre

C’est ce que la sophrologie apprend à faire : écouter son corps, non pas parce que l’on est douillet ou peu combatif, mais pour lui apporter les réponses, les solutions dont il a besoin pour se dépasser.

Utiliser la sophrologie avant la compétition, c’est travailler

  • Son énergie
  • Son geste juste
  • Sa posture, sa position
  • Sa préparation mentale
  • Sa confiance
  • Sa force, sa puissance
  • Son mouvement dans l’espace
  • Son endurance
  • L’optimisation de son potentiel
  • L’amélioration de son sommeil
  • La circulation des informations dans le corps
  •  …

Tout en menant vers l’autonomie du sportif, l’entraînement en sophrologie conforte l’expertise des entraîneurs.

Rien ne remplace les techniques spécifiques à chaque sport, ni le soutien du coach, ni son approche, ni sa pratique.

L’entrainement en sophrologie apporte d’autres possibles à explorer dans le respect de la récupération nécessaire à l’organisme, en fonction des capacités de chacun.

Vous souhaitez des renseignements ou prendre un rendez-vous

Vous aimerez lire aussi