De quoi avez-vous peur ?

Qu’est-ce que la peur vous a empêché de faire aujourd’hui ?

Qu’est-ce que la peur va vous obliger à faire demain ?

La peur est souvent assimilée à des freins, des blocages, des pierres brutes sur lesquelles nous continuons de buter, parfois inlassablement.

Et puis, il y a ceux qui ne connaissent pas la peur !

… Ceux à qui elle est interdite…
Il y a aussi ceux qui disent que « la peur n’évite pas le danger »…
Il y a encore ceux qui ont le sentiment que leur vie toute entière est mue par la peur, qui les rend tous bleus (de peur)…
Chaque peur qui est en nous est reliée à une autre, dans un circuit qui tourne peu vertueusement sur lui-même.

Qu’est-ce que la peur ?

Définition (source Larousse) : « Sentiment d’angoisse éprouvé en présence ou à la pensée d’un danger ou d’une menace, réel ou supposé. »

Il existe différents degrés d’intensité de la peur, et beaucoup de mots qui manquent pour exprimer ces nuances avec exactitude : inquiétude, anxiété, angoisse, stress / pression (ne pas arriver à…), nervosité, panique, terreur…

La peur est une émotion

C’est même une émotion plutôt forte et vive : On pense souvent à la peur comme une émotion négative, pourtant, elle a de grandes vertus !

Comme chaque émotion, la peur nous est précieuse parce qu’elle nous alerte et peut même sauver notre vie.
La peur est une émotion dite « d’anticipation », elle nous pré-vient d’un danger, imminent ou futur. En cela, la peur est une émotion vitale.

Elle réveille notre vigilance, elle nous signale qu’il est temps de porter notre attention vers l’extérieur. La peur va généralement permettre d’ajuster ou de modifier son comportement afin de changer les choses, les événements.

Si « la peur n’évite pas le danger », elle ne mène pas non plus à une fatalité

La peur permet de réagir. Un peu comme si la peur était une sorte d’injonction à nous même.

Il est toutefois préférable de veiller à éviter que « d’injonction » elle ne devienne « commandement » et se mette à gérer l’entièreté de notre vie quotidienne.
Ceci intervient dès lors que la peur n’est pas « vécue » et donc qu’elle n’a pas été transformée, intégrée, dépassée, « gérée ».

La Sophrologie vous aide à prendre soin de votre peur

A la vivre différemment pour en tirer tous les bienfaits et permettre à votre peur de devenir un moteur, générateur de ressources.

La peur est vécue dans le corps, la Sophrologie va vous apprendre à évacuer les sensations de tensions liées à cette peur, à localiser les zones qu’elle affecte pour apprendre à les libérer efficacement et durablement.
Traverser sa peur est souvent source de souffrance, vous pouvez l’apaiser avec des exercices concrets de respiration.
En vous arrimant dans l’instant présent, vous allégerez les émotions d’anticipation.
Vous vous sentirez plus serein et prêt à utiliser toutes vos ressources pour dépasser votre peur et les autres émotions qui s’y seront imbriquées.

La Sophrologie vous aide à identifier vos émotions et à vivre pleinement, non pas sous leur joug,  mais en meilleur accord avec vous-même.

Vous souhaitez des renseignements ou prendre un rendez-vous

Vous aimerez lire aussi

Le Bonheur

/

Le Deuil

/