La Sophrologie facilite l’expatriation et l’impatriation

Voyager, c’est formidable, vivre das d’autres pays, partager d’autres cultures, vivre ailleurs, c’est merveilleux !

Penser à accompagner son départ et son retour, c’est plutôt bien vu aussi…

Un projet de départ à l’étranger pour une nouvelle expérience personnelle ou professionnelle oblige à enclencher, et surtout si l’on s’éloigne de son continent, une forte capacité d’adaptation à l’autre.

Les caractères les plus souples peuvent être mis à l’épreuve de l’ensemble des changements à venir, pour soi, pour sa famille et pour son entourage.

Les repères changent, la vision de soi, de l’autre et du monde dépend aussi de l’endroit depuis lequel on vit

Il est préférable de se faire accompagner dans cette aventure, souvent professionnelle, à la fois humaine et logistique.

Des coaches personnels et/ou des structures spécialisées proposent des programmes adaptés et personnalisés autour de l’organisation avant le départ, sur place, et au retour.

La Sophrologie est un soutien supplémentaire d’une grande utilité, car elle mène vers l’autonomie.
Ces formations ont pour objectif d’accompagner ce choix et les répercussions sur l’ensemble du noyau familial à une nouvelle culture.
Si les parents choisissent ce départ, les enfants ou même le conjoint, ont parfois plus de pénibilité à l’accepter. L’adaptation sera alors plus lente et plus sensible.
Il faut garder en tête que l’expérience de l’expatriation promet surtout de belles rencontres, des expériences nouvelles et la collecte d’une nouvelle richesse intérieure.

Les personnes en partance pour d’autres pays vont très vite entendre parler de ce qui s’appelle le « choc culturel ».

Le choc culturel est suffisamment marquant pour qu’il ait été évalué, étudié, qu’il fasse à présent l’objet de formations personnalisées et que ces mécanismes aient été formalisés.

Le choc culturel comporte 5 phases

A chacune de ces phases, il est important de faire appel à l’adaptation, mais aussi, savoir rester soi même, pour pouvoir s’enrichir, grandir, partager.
Les 5 phases du choc culturel :

1- La lune de miel
A l’arrivée dans le pays d’accueil, une poussée de curiosité, une sorte d’euphorie se manifestent. C’est le temps de la découverte d’une autre culture, d’une autre ambiance de vie, d’un climat différent, un peu comme dans une optique « touristique », celle qui permet de prendre les premiers repères: accueil, rencontres avec d’autres expatriés, prise en main de son lieu de vie, de son quartier, l’endroit où se trouve le supermarché le plus proche, les articles étonnant qui s’y trouvent… Tout le plaisir de cette aventure est juste à portée de main.

2- La période de désillusion, la période dite « de crise», c’est l’expatriation
Généralement vécue au cours des tous premiers mois, cette phase reste pénible, mais tout à fait passagère.  Elle parle des différences culturelles majeures, d’une autre langue, d’une autre approche de la vie, de l’inconnu. Cette période où l’on se sent « perdu » est régit par un défilé d’émotions : tristesse, peur, colère… Parfois même du découragement et de l’insatisfaction. C’est un moment confrontant où l’on comprend que certaines tâches ne se réaliseront pas aussi facilement ici que chez soi.
La Sophrologie accompagne efficacement cette phase, en apprenant à se remettre dans son corps, pour vivre ses émotions sans qu’elles ne débordent. C’est un bon moment aussi pour se former à optimiser sa tolérance, et surtout sa créativité et sa capacité d’adaptation.

3- La période d’intégration, d’immersion
Quelques mois plus tard, les sensations de plaisir et de bien‐être grandissent. Cet environnement n’est plus nouveau, c’est le temps de vivre pleinement ce passage de vie.
Pour augmenter encore l’équilibre nouveau qui se dessine en vous, la Sophrologie vos aidera à profiter, à vivre avec conviction ce nouveau positionnement qui est le vôtre, et savoir tirer le meilleur de ce changement.

4- La période de réalisation
Le temps passant, vous êtes en mesure de dissocier les bons côtés de cette vie ailleurs et les moins bons. C’est le moment d’intégrer les bienfaits de cette autre culture à la vôtre.
Pour intégrer pleinement votre nouvel environnement, l’associer à votre personnalités et vos valeurs profondes, la Sophrologie vous offre des outils autour de votre ouverture à d’autres possibles, à l’équilibre, à l’harmonie. C’est un instant gratifiant pendant lequel vous grandissez et que vous pouvez accompagner pour en optimiser ses effets et générant de nouvelles ressources personnelles.

5- Le retour, un choc culturel « inversé », c’est l’impatriation
Au moment du retour, il est possible que des difficultés apparaissent autour de la réintégration à votre « ancien » milieu, qui lui, est resté inchangé ou presque. C’est le moment de réaliser ce que vous avez quitté dans cet autres pays d’où vous rentrez. C’est le temps de renouer des relations avec votre famille et votre entourage, qui vous perçoit différemment et que vous percevez également avec de nouvelles couleurs, sous de nouveaux angles et points de vue.

La Sophrologie vous accompagne dans cette phase pour parvenir à reprendre de nouvelles marques en douceur dans votre environnement d’origine, à reprendre votre place au sein même de votre famille et de votre entourage.

J’accompagne en cabinet avant le départ et au retour les expatriés.
Nous apprenons ensemble les outils à mettre en place au cours des différentes phases.

Je leur remets un petit fascicule reprenant tous les exercices pratiqués afin qu’ils puissent les pratiquer en toute autonomie.

Puis, Internet ne laisse jamais les expatriés seuls… Il arrive que nous gardions même contact pendant cette belle expérience de vie.

Je propose toujours une séance « de retour », comme pour boucler une belle courbe de vie.

Vous souhaitez obtenir un renseignement ou prendre un rendez-vous

Vous aimerez lire aussi