FIV et PMA

Les résistances qui se font autour du début de la grossesse trouvent siège dans la tête et/ou dans le corps.
La sophrologie vous aborde de façon globale pour vous guider, en toute autonomie, vers la gestion de vos propres ressources, physiques et mentales.

Il m’est régulièrement donné d’accompagner des femmes qui rencontrent toutes sortes de difficultés à devenir maman.
C’est un parcours bien personnel que celui qui nous mène à enfanter.

Psychologiquement,

Cela sous-tend de changer de position au sein même de sa propre famille – de fille à mère ou de femme à mère par exemple – .
C’est sans parler ici de toutes les angoisses qui sont parfois présentes autour de sa propre mère qu’elle soit présente, trop ou pas assez, qu’elle soit soutenante ou non, qu’elle montre un exemple que l’on veut suivre ou fuir…
C’est aussi accepter de changer de statut avec son compagnon, son époux ou bien, c’est répondre aux propres attentes de celui-ci quand la femme ne se sent pas si prête au fond.
C’est gérer ce rapport au compagnon de vie qui accepte plus ou moins bien la situation plus complexe qu’il ne l’aurait souhaité et exigeant de lui un véritable engagement moral, senti-mental et physique.

Dans le corps,

C’est une découverte parfois violente des difficultés auxquelles il faut faire face pour avancer.
Les protocoles d’insémination, le dérèglement et la surveillance des hormones, les douleurs parfois même lors des interventions…
Enfin, les équipes médicales n’ont pas toujours le temps et la possibilité de prendre en charge tout ce qui se passe autour des gestes médicaux.

Autour des émotions

La peur devient une compagne de ces parcours juchés d’imprévus, elle peut prendre la forme d’angoisse, venir dématérialiser la confiance en soi, en ses capacités corporelles.
Et puis il y a l’impatience, comment penser à autre chose que ce qui se passe dans son propre corps alors que tout semble tourné dans une seule direction : l’enfant à venir qui se fait attendre, pendant que « toutes » les femmes de l’entourage semblent tomber « toutes enceintes » facilement et presque injustement…

C’est le temps de prendre du recul

Devenir mère est un parcours, s’il se complique, c’est peut-être qu’il y a à apprendre de soi.

La sophrologie permet de devenir actrice des accompagnements médicaux en passant par le lâcher prise si précieux à la mise en œuvre de la vie.

En activant tous vos possibles dans le corps, la tête et le cœur, vous aurez la liberté de prendre le temps de cette conception et de votre grossesse.
En apprenant à libérer de l’espace en vous, vous retrouverez la confiance en votre corps et en vous-même.

C’est avec des exercices simples que je vous accompagne sur le chemin de votre maternité, en travaillant avec vous sur l’ensemble de vos besoins.
C’est en suivi individuel, en toute discrétion, en douceur et dans la bienveillance, que j’interviens autour de l’accompagnement à votre grossesse.

Vous souhaitez obtenir un renseignement ou prendre un rendez-vous

Vous aimerez lire aussi